Recherche Recherche avancée

Le Musée de la Légion étrangère

Retour Mise à jour : 24-05-2016 | Réf : 21 | 8675

Héritier des salles d'Honneur de Sidi-Bel-Abbès, le Musée de la Légion étrangère est à la fois la vitrine et le sanctuaire de ce corps d'armée mythique. L'actuel musée, situé à Aubagne, a été inauguré il y a plus de cinquante ans, en 1966.

Le Musée de la Légion étrangère est l'unique musée d'histoire militaire de la région marseillaise. Il est l'héritier de la salle d'honneur créée en 1892 au quartier Viénot de Sidi-Bel-Abbès, où les légionnaires de retour de campagnes venaient déposer les trophées qu'ils en ramenaient. Progressivement ce lieu s'est empreint de solennité à mesure que s'y accumulaient objets et souvenirs. Le nom des officiers tombés au combat vint approfondir cette dimension mémorielle, et la salle prit l'appellation de musée du souvenir à l'occasion du centenaire de la Légion en 1931. Après l'indépendance de l'Algérie en 1962, le musée a été le premier bâtiment à être reconstruit dans le nouveau quartier Viénot d'Aubagne, inauguré en 1966.

Le Musée est à la fois le sanctuaire du passé et la garantie de l'avenir.  C'est dans la salle d'honneur du Musée que le légionnaire reçoit son premier contrat, c'est par une visite du musée qu'il clôt son instruction initiale avant de connaître son affectation ; c'est enfin au musée que prend fin sa période d'engagement, lorsqu'il se voit remettre son certificat de bonne conduite.

Rénové entre 2011 et 2013, labellisé Musée de France, le musée offre une muséographie résolument moderne, esthétique et pédagogique. Le parcours permanent plonge le visiteur dans une épopée qui commence avec la création de la Légion étrangère en 1831 jusqu'à nos jours, à travers une scénographie sobre et élégante.

Depuis sa réouverture le Musée poursuit une politique dynamique et audacieuse d'exposition temporaire et de partenariat avec les grandes institutions culturelles de la région.  Au premier semestre 2016 le Musée a présenté une exposition consacrée à un artiste majeur de l'abstraction lyrique, le peintre allemand Hans Hartung, qui par deux fois s'engagea dans la Légion étrangère.

Pour en savoir plus sur le musée de la Légion étrangère

imp

Documents à télécharger